Choisissez un transparent
X
Canard branchu, John Pelechaty
Photo © John Pelechaty

Photo: John Pelechaty
Indices de nidification - Canard branchu
Indices de nidification
Probability of observation - Canard branchu
Probabilité d'observation

Cliquez pour obtenir une version agrandie ou pour ajouter des transparents

Canard branchu
Aix sponsa
Association d'habitat:

Cliquez sur le graphique pour consulter un tableau des valeurs
Statut de conserv.:
SRANK: Abundant Breeder (S5B)
Nombre de parcelles
ConfirméProbablePossiblePoints d'écoute
175 102 274 90
Tendances BBS à long terme
RégionAnnéesTendance (interv. de conf.) Fiabil.
Manitoba1970 - 2015 3.59 (1.61 - 5.63)Medium
Canada1970 - 2015 2.83 (1.58 - 3.91)Medium

Abondance moyenne (nombre d'oiseaux détectés par point d'écoute de 5 min.) et pourcentage des parcelles occupées par région

Régions de conservation des oiseaux [graphique abond.] [graphique %parcel.]
Plaine et cordillère arctiquesForêt mixte boréaleForêt coniférienne boréale
Abond.%Parcel.Abond.%Parcel.Abond.%Parcel.
0.00% 0.0938% 0.213%
Plaines de la taïga boréaleMarmites torrentielles des PrairiesTaïga du bouclier et plaine hudsonienne
Abond.%Parcel.Abond.%Parcel.Abond.%Parcel.
0.1316% 0.1346% 0.00%

Caractéristiques et aire de répartition Le Canard branchu mâle, un beau canard portant des marques nettement distinctives, ne risque pas d'être confondu avec une autre espèce. Son corps et sa tête présentent plusieurs teintes. Son bec est principalement rouge et il porte une huppe retombante. Les femelles sont principalement brunâtres et n'ont pas de huppe ni de rouge sur le bec, mais elles ont un cercle oculaire blanc bien visible et des reflets iridescents sur les ailes. Il existe deux principales populations nicheuses isolées. La population de l'« Est » niche du centre de la Saskatchewan, à travers le sud du Canada, jusqu'à la Nouvelle‐Écosse et jusqu'aux États américains du golfe du Mexique et Cuba. La population de l'« Ouest » niche du sud de la Colombie‐Britannique et le Montana jusqu'en Californie avec de petites populations isolées occupant le centre des États‐Unis. La plupart des Canards branchus hivernent dans l'aire de nidification, mais les nicheurs les plus nordiques, y compris ceux du Manitoba, migrent vers le sud des États‐Unis et le nord du Mexique (Hepp et Bellrose, 2013).

Répartition, abondance et habitat Les Canards branchus sont répartis de façon assez uniforme dans la région des Marmites torrentielles des Prairies et la Forêt mixte boréale. L'espèce a été détectée dans 46 % des parcelles recensées dans la première région et dans 38 % de celles recensées dans la deuxième région. Les pourcentages diminuent vers le nord : 16 % des parcelles recensées étaient occupées dans les Plaines de la taïga boréale et 3 % dans la Forêt coniférienne boréale. Les nidifications confirmées les plus nordiques se trouvent aux alentours de Norway House et de la rivière Minago au sud de Ponton. Ces endroits sont situés au nord de l'aire de nidification cartographiée dans The Birds of Manitoba et révèlent probablement le manque de relevés antérieurs et l'expansion continue de l'aire de nidification de l'espèce. Les zones alentour du parc national du Mont-Riding et du parc provincial Duck Mountain semblent aussi être occupées depuis peu (The Birds of Manitoba). L'abondance est plutôt uniforme partout dans l'aire de nidification au Manitoba, bien que légèrement plus élevée dans le centre sud de la province. On voit le plus souvent les Canards branchus dans les milieux riverains, les marécages boisés et les marais d'eau douce, où ils nichent dans des cavités d'arbres, comme les cavités de nidification abandonnées des Grands Pics. Les mâles en mue et un certain nombre de femelles se rassemblent sur des petits plans d'eau dans l'aire de nidification.

Tendances, conservation et recommandations Menaces et recommandations À la fin du 19siècle, le Canard branchu était considéré comme un estivant rare dans la province (Thompson [Seton], 1890). La forte pression exercée par la chasse aux États‐Unis et le nombre limité de lieux de nidification convenables au Manitoba étaient les principaux responsables de cette rareté. La maturation des forêts et l'expansion de l'habitat de reproduction dans la province, combinées à la réduction de la pression de chasse dans l'ensemble de l'aire de répartition de l'espèce, ont permis à celle‐ci d'étendre sa répartition et d'augmenter ses effectifs au cours du siècle dernier. L'installation étendue de nichoirs dans des milieux propices à l'espèce a contribué à ces gains (Hepp et Bellrose, 2013), et on présume qu'elle a aussi augmenté les effectifs dans de nombreuses villes et villages au Manitoba (obs. pers.). Les données à long terme du BBS pour les Plaines de la taïga boréale et la région des Marmites torrentielles des Prairies révèlent une tendance à la hausse, mais avec une fiabilité statistique faible à moyenne. Il est probable que l'aire de nidification continuera de s'étendre lentement, aucune menace importante ne semblant peser sur l'espèce.

Rudolf F. Koes

Citation recommandée: Koes, R. F. 2018. Canard branchu dans Artuso, C., A. R. Couturier, K. D. De Smet, R. F. Koes, D. Lepage, J. McCracken, R. D. Mooi et P. Taylor (eds.). Atlas des oiseaux nicheurs du Manitoba, 2010-2014. Études d'Oiseaux Canada. Winnipeg, Manitoba http://www.birdatlas.mb.ca/accounts/speciesaccount.jsp?sp=WODU&lang=fr [15 juil. 2024]

Birds Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
Manitoba Breeding Bird Atlas, Bird Studies Canada, Box 24-200 Saulteaux Cr Winnipeg, MB R3J 3W3
Phone: 1-888-448-2473 E-mail: hello@birdscanada.org
Banner photo: Christian Artuso